Mot de la présidente

J’ai l’impression que je mentionne les mêmes problèmes années après années. Comme précisé dans les rapports d’activité précédant, le sous financement dans les organismes de bienfaisance est un fléau, surtout pour l’Œuvre des Samaritains lequel reçoit un appui très mitigé des différents paliers gouvernementaux soit le fédéral, le provincial et le municipal. Malgré le peu d’intérêt des différents paliers gouvernementaux, nous avons réussi à survive grâce à nos bénévoles, à nos donateurs, à nos clients et à notre administration.

Notre mission, a toujours été d’aider, de nourrir les démunis de notre société, d’apporter de réconfort et de bien accueillir ceux ayant un besoin d’aide dans notre société. Je profite de l’occasion, pour discuter du problème de l’infestation des souris que nous avons rencontré. Ayant pris conscience du problème, nous avons constitué une équipe de bénévole. Ceux-ci pendant plusieurs fins de semaine ont vidé complétement l’entrepôt. Les locaux ont été récuré au désinfectant.

Nous avons acheté des pièges à souris à profusion. Voyant que malgré notre bonne volonté, nous ne parvenions pas circonscrire le problème, nous avons communiqué avec plusieurs firmes d’extermination, ceux-ci demandaient des tarifs exorbitants par rapport à notre budget. Après plusieurs semaines de recherche intensive, nous avons trouvé un exterminateur. Nous l’avons engagé à l’année. Chaque mois celui-ci vient vérifier que le fléau est enrayé. Pour nous, il est primordial que nous distribuions des aliments sains à notre clientèle. Enfin je tiens à remercier sincèrement nos partenaires, donateurs et bailleurs de fonds, sans ceux-ci l’Œuvre des Samaritains serait fermé.

Souhaitons que l’année 2018-2019 sera notre meilleure année et nous permettra de continuer à aider pour de nombreuses années les défavorises de notre société.

Chantal Plouffe
Présidente.


Mot de la présidente

J’ai l’impression que je mentionne les mêmes problèmes années après années. Comme précisé dans les rapports d’activité précédant, le sous financement dans les organismes de bienfaisance est un fléau, surtout pour l’Œuvre des Samaritains lequel reçoit un appui très mitigé des différents paliers gouvernementaux soit le fédéral, le provincial et le municipal. Malgré le peu d’intérêt des différents paliers gouvernementaux, nous avons réussi à survive grâce à nos bénévoles, à nos donateurs, à nos clients et à notre administration.

Notre mission, a toujours été d’aider, de nourrir les démunis de notre société, d’apporter de réconfort et de bien accueillir ceux ayant un besoin d’aide dans notre société. Je profite de l’occasion, pour discuter du problème de l’infestation des souris que nous avons rencontré. Ayant pris conscience du problème, nous avons constitué une équipe de bénévole. Ceux-ci pendant plusieurs fins de semaine ont vidé complétement l’entrepôt. Les locaux ont été récuré au désinfectant.

Nous avons acheté des pièges à souris à profusion. Voyant que malgré notre bonne volonté, nous ne parvenions pas circonscrire le problème, nous avons communiqué avec plusieurs firmes d’extermination, ceux-ci demandaient des tarifs exorbitants par rapport à notre budget. Après plusieurs semaines de recherche intensive, nous avons trouvé un exterminateur. Nous l’avons engagé à l’année. Chaque mois celui-ci vient vérifier que le fléau est enrayé. Pour nous, il est primordial que nous distribuions des aliments sains à notre clientèle. Enfin je tiens à remercier sincèrement nos partenaires, donateurs et bailleurs de fonds, sans ceux-ci l’Œuvre des Samaritains serait fermé.

Souhaitons que l’année 2018-2019 sera notre meilleure année et nous permettra de continuer à aider pour de nombreuses années les défavorises de notre société.

Chantal Plouffe
Présidente.

L'historiques de L’Œuvre des Samaritains

2002-2004

Famille Lafranchise

 

L’Œuvre des Samaritains a débuté le 13 décembre 2002. Après plusieurs épreuves majeures, Sylvain et Chantal ainsi que leurs 7 enfants ont voulu aider ceux qui sont dans le besoin comme eux-mêmes ont été aidés. Ils ont transformé le sous-sol de leur maison, située à Longueuil, en véritable cuisine et ils ont ainsi alimenté des milliers de personnes pendant près de 3 ans.

Ils ont également nourri les itinérants en stationnant leur camionnette au parc Émilie Gamelin, coin Ste-Catherine Berri. Trois fois par semaine, la famille leur a offert des repas chauds.

2005

 

Des restrictions de la Ville de Montréal les ont empêchés de continuer à nourrir les gens dans la rue avec leur petite camionnette. En avril 2005, grâce à un don, l'organisme fait l'acquisition d'un autre véhicule afin de mieux continuer ses activités. Grâce à la participation du public durant la saison froide nous pouvions leur apporter des vêtements et des couvertures.

Au printemps 2005, la famille éprouve le besoin de retrouver son identité familiale, mais désire ardemment poursuivre L’Œuvre qui lui tient à cœur. Une rencontre avec un résident montréalais ayant le même désir d’aider vient combler à nouveau la famille. Ensemble, ils trouvent un local bien adapté aux besoins spécifiques. Le 7 mai 2005, L’Œuvre des Samaritains inaugure son nouvel emplacement au 10 214 Lajeunesse, dans le quartier Ahuntsic.

2006

 

En 2006, le Centre de distribution prenant plus d'ampleur et les fonds manquant, nous avons dû cesser, pour un temps, de nourrir les gens de la rue. C'est avec tristesse que nous avons dû interrompe les liens que nous avions créés durant ces quatre années, à voir grandir des hommes et des femmes, parmi les plus défavorisés qui reprenaient goût à la vie.

2007

 

Grâce à une subvention conjointe de la ville de Montréal et du ministère de l'Emploi et de la Solidarité social (Ville MESS), nous avons débuté des ateliers de cuisine en juin 2007. Le projet, d'une durée de 6 mois , a débuté avec des cours très simples. Avec une clientèle multiculturelle, d'autres types de cuisine se sont ajoutés : mexicaine, créole, marocaine, asiatique...

Cette nouvelle clientèle nous à permis de faire connaitre la cuisine québécoise du temps des fêtes même la tourtière du Bas du Fleuve ! Faire connaître nos produits du Québec ...En offrant des ateliers de cuisine, l'organisme fait connaître nos produits et nos recettes du Québec aux nouveaux arrivants. "Épargner tout en cuisinant ! " est devenu notre slogan pour ce projet de cuisine communautaire offert à ces derniers.

2008

 

En 2008 L’Œuvre des Samaritains a surmonté plusieurs grand défis. Entre autres, l'organisme devait trouver un nouvel emplacement au meilleur coût possible. Le centre de distribution se devait d'être accessible aux familles bénéficiaires. Les locaux doivaient avoir une assez grande superficie pour accommoder l'inventaire des denrées et permettre aussi de recevoir les bénéficiaires.

Il va sans dire que le déménagement au 9413 Lajeunesse a paralysé les activités de distribution pendant plusieurs semaines. L'organisme a dû bien coordonner cet événement afin d'en minimiser l'impact. Malgré l'espace restreint et tous les efforts déployés,

L’Œuvre des Samaritains a dû faire face à des situations inattendues, à des rénovations surprises et coûteuses. En même temps, vu la baisse d'achalandage dû à la relocalisation, l'organisme a subi aussi une baisse de dons.

2009

 

En 2009, la conjoncture économique n'aidant pas, l’œuvre des Samaritains a quand même répondu aux bénéficiaires grandissants de personne affectées par le chômage, la hausse des prix en denrées alimentaires et incapables de rejoindre les deux bouts.

Donc, 2009 démontra une croissance des besoins des bénéficiaires causée par cette situation. l'organisme a dû augmenter le nombre des ses journées de distribution 2 à 3 jours semaines.

Un malheur frappe l'organisme : une perte importante de produits non périssables suite à un refoulement d'égout. Depuis sa nouvelle relocalisation,
L’Œuvre des Samaritains constate que la clientèle de ce secteur est très démunie et plus touchée financièrement

2010

 

En 2010, L'organisme a désiré augmenter les connaissances et les compétences culinaires des personnes tout en faisant la promotion d'une saine alimentation. Des aliments frais comme le broccoli, le chou-fleur et le céleri sont régulièrement offerts, alors qu'ils sont souvent méconnus comme aliments chez les communautés maghrébines et latino-américaines, par exemple.

Alors que la Direction de la santé publique de Montréal favorise depuis près de deux ans la consommation de fruits et légumes frais chez les Montréalais pour améliorer leur santé [Cadre de référence en sécurité alimentaire, DSP de Montréal, 2008], les bénévoles de L’Œuvre des Samaritains observent des participants à faible revenu se priver de consommer ces légumes simplement parce qu'ils manquent d'information accessible et fiable pour le faire.

2011

 

En 2011, Projet ville MESS "Table ronde".Un autre coup dur pour l'organisme, la présidente a été gravement malade, elle a dû s’absenter pendant 3 mois.. Le projet se décline en 3 volets :

1. Les fiches-thématiques: Des fiches-thématiques sur des aliments d'ici qui sont méconnus des participants ont été élaborées et distribuées. Outre leur objectif éducatif les fiches ont servi de "cartes d'invitation" aux ateliers de cuisine. Elles ont été un bon outils de promotion et pourront continuer à être utilisées.
2. Les ateliers de cuisine: Un atelier de cuisine par mois a été organisé portant chaque fois sur des aliments d'ici, ex. le broccoli, le poivron, etc. Ces ateliers se sont déroulés en petits groupes (4-5 personnes) afin de faciliter la création de liens entre les participants.
3. Les mercredis-conférence, Ils ont été l'occasion pour les participants d'augmenter leur connaissance sur les ressources du quartier. Ils ont pu ainsi obtenir des informations pertinentes pouvant améliorer leur condition de vie. Ex.: la procédure à suivre pour obtenir un logement social.

2012

 

En 2012, Projet Ville-MESS "La table ronde" et "La boîte à lunch". Le projet consistais à offrir un atelier de préparation de repas et de boîte à lunch deux fois par semaine. L'atelier avait une durée de trois semaines (6 heures). Chaque groupe était composé de 10 à 13 personnes. L'activité se divise en deux volets. Une recette était préparée à partir d’aliments sains et abordables. Chaque participant repartait avec un repas selon le nombre de personnes à nourrir. L'animatrice donnait de l'information sur les thèmes suivants:

  • La saine alimentation.
  • Les propriétés des produits alimentaires présentés et leurs usages variés.
  • La compréhension des notesconcernant les produitd sur les emballages.
  • L'hygiène et salubrité dans la cuisine est de mise, les participants dans la préparation de la recette. l'animatrice invita les participants à échanger sur les habitudes alimentaires.

Le deuxième volet portait sur la préparation de la boite à lunch. L'animatrice abordait les thèmes suivants: l'entretien, la conservation et la contamination des aliments. L'animatrice présentait les différentes idées de menus. Les participants pouvaient préparer un contenu de boite à lunch qu'ils rapportaient à la maison... De plus, des activités d'information et de dégustation avaient lieu auprès des élèves de 3ième et de 4ième année de l'école Christ Roi en collaboration avec l'infirmière de l’école... Les parents de l'école étaient informés de la programmation des ateliers de cuisine et de boite à lunch pour les inviter à s'inscrire.

2013-2014

 

Statistiques des dernières années.

. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Centre de distribution

  • Au cours de l’année 2013-2014, c’est 14 861 visites y compris environ 1 582 cas en situation d’urgence qui ont pu s’approvisionner à l’organisme.
  • C’est 2083 familles qui ont adhéré a l’organisme ainsi cela a permis à 3279 adultes et à 2493 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire soit 5772 personnes de tous les âges.

Le profil de la clientèle

  • Les personnes seules représentent 15% de la clientèle.
  • Près de 60% des participants sont membres des communautés culturelles. Ce chiffre est en hausse depuis l’année dernière.
  • On note une hausse des participants qui ont des revenus d’emploi ainsi qu’une augmentation des étudiants.
  • Épicerie de Noël : Le bilan du service d’épicerie de Noël 2013 est plus de 338 familles desservies.

2014-2015

 

Statistiques des dernières années.

. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Une diminution des familles par rapport à l’exercice 2013/2014 de plus de 15% due à plusieurs facteurs: o Les travaux d’aqueduc effectué sur la rue Lajeunesse du mois de mai 2014 au mois de novembre 2014. o Les interruptions de courant par hydro Québec vue notre insuffisance de fond pour payer notre compte d’électricité.


Centre de distribution

a) Au cours de l’année 2014-2015, 1279 cas de situation d’urgence et 10 081 visites, ayant pu s’approvisionner à l’organisme.
b) 2083 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2131 adultes et à 1106 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3237 personnes de tous les âges.

2015-2016

 

Statistiques des dernières années.

. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
Une augmentation par rapport à l’exercice 2014/2015 de plus de 15% des épiceries distribuées.

Centre de distribution

a) Au cours de l’année, 1942 cas de situation d’urgence et 12932 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 14874 visites de nos membres et non membres
b) 2083 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2131 adultes et à 1106 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3237 personnes de tous les âges.

2016-2017

Statistiques des dernières années.

. 2016-2017 - 12 932 visites
. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.

Centre de distribution

a) Au cours de l’année, 2042 cas de situation d’urgence et 10890 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 12932 visites de nos membres et non membres.
b) 2044 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2047 adultes et à 1337 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3384 personnes de tous les âges.

2017-2018

Statistiques des dernières années.

. 2017-2018 - 12 240 visites
. 2016-2017 - 12 932 visites
. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Centre de distribution

Au cours de l’année, 3251 cas de situation d’urgence et 8989 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 12240 visites de nos membres et non membres.

Lettre de remerciement

Lettre de Lucie (2013)

Bonjour
je m'appelle Lucie je vais vous parler de mon cheminement à l’œuvre des Samaritains.
Je connais l’œuvre des Samaritains ça fait plus de dix ans. Au début j'y allais comme cliente on m'a connue malade très malade ce qui veut dire que je prenais beaucoup de médicament et à la fin j'en prenais 21 par jours antidépresseur etc... au mois d'avril j'ai décider de faire un sevrage de médicament ça pas été facile mais j'y suis parvenue et au mois de juin je commençais à faire du bénévolat à l’œuvre des Samaritains ce qui m'aide beaucoup à poursuivre mon cheminement personnelle.
Je me sens faire partie d'une famille unie et aussi je donne au autre ce qu'on ma donnée c'est très valorisant. Depuis j'ai un picure au deux semaine et deux médicament par jour. J'ai recommencer à travailler cela fait deux mois sans l’œuvre des Samaritains j'en serais jamais arrivé.
Merci de me lire.
P.S. Si j'ai été capable d'autre le peuvent le faire aussi il faut la fois et croire en ce qui nous entoure.

Lucie.

Gabrielle & Martine (2015)
Merci de faire la différence!!!

Merci de votre aide, de votre souci pour autrui et du temp que vous investissez dans l’œuvre des Samaritains. Vous apaisez notre insécurité financière et vous contribuez à avancer dans la vie.

Merci à tous les bénévoles, au personnel et aux propriétaires de l’œuvre des Samaritains.

Gabrielle & Martine.

Isabelle juin 2015


Chaleureux bonjours à vous

Je suis Isabelle cette bénévole qui a été chez vous , à l’œuvre des Samaritains.
Ma première journée de bénévolat chez vous Chantal étais présente...! C'est là que j'ai découvert une femme magnifique, qui se donnait totalement!
Wow que vous m'avez impressionnée!!! Vos enfant et mari sont tous, selon moi des gens sincèrement extras ordinaires.
Continuez votre excellent travail! C'est merveilleux, c'est génial, félicitations!!!
Avec beaucoup d'amour, sincèrement

Isabelle

Christina Adreano (2016)

Mon nom est Christina Adreano .Une journée je déambulais sur la rue Lajeunesse, puis, j'ai aperçu des gens aisant la file devant un immeuble. Curieuse, je suis entré et j'ai rencontré une dame se nommant Chantal. Celle-ci m'a expliqué, que la mission de l'œuvre des Samaritains étais d'aide les famille à faible revenu.
Ma découverte de l'œuvre des Samaritains remonte à 2005. La même journée, j'ai été cherché du manger et j'ai trouvé les gens très gentil avec moi et très accueillant. L'Œuvre des Samaritains m'a permis de nourir convenablement ma famille jusqu'à aujourd'hui. Je suis une mère célibataire devant élever un enfant. De plus ma santé est très chancelante et avec les médicaments j'ai de la difficulté à boucler le mois.
Sans eux, je ne sais pas ce que j'airrais fait pour réussir à nous nourrir et à payer mes médicaments. Je vous supplie de ne pas hésiter à aider l'œuvre des Samaritains pour que l'organisme puisse continuer à aider nos plus démunis et nos entfants.

Merci de votre compréhention

Christina Adreano

Josée décembre 2017


Montréal-Nord, le jeudi 14 décembre 2017

À toutes les personnes œuvrant pour le centre de distribution alimentaire : L’Œuvre des Samaritains.

Premièrement, je tiens à vous remercier chaleureusement pour votre dévouement à chaque semaine. Nous sommes une famille de deux adultes et une adolescente, et bénéficions de l’aide de votre œuvre depuis la fin du mois d’août 2017.
Nous possédons une petite entreprise depuis plus de 25 ans et depuis quelques temps, elle roule au ralenti. Mon époux travaille à la pige pour deux entreprises pour essayer de combler les lacunes. Malgré cela, les fins de mois sont difficiles à boucler! Un membre de ma famille m’a parlé de votre œuvre, laquelle l’a secourue quand elle était aux études. J’ai donc décidé d’aller vous voir et me suis inscrite comme membre. Je suis restée étonnée de la qualité des aliments et de la variété des produits offerts pour la modique somme de 7$. La boîte de légumes est énorme et ceux-ci sont très frais. Grâce à cette boîte, je peux faire de belles salades et de délicieuses soupes. Il y a souvent des produits biologiques aussi. De temps en temps, il y a même des recettes pour nous inspirer à cuisiner. Il y a même des produits pour l’hygiène et autres items à des prix vraiment dérisoires. Depuis que je vais au centre, je mange plus santé! Les bénévoles sont très aimables et remplis de respect! Grâce à cette aide, nous avons un surplus d’environ 300$ par mois, ce qui nous aide à payer nos obligations financières. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma reconnaissance et ma gratitude! Je peux aussi inviter mes deux filles mariées avec leurs époux et enfants à manger à la maison à cause de toute cette abondance! Bravo, bravo et encore une fois, bravo!
Je souhaite un très joyeux Noël et une excellente année 2018 à toute la merveilleuse équipe de l’Œuvre des Samaritains. Continuez votre belle mission avec l’aide de Dieu!

Une récipiendaire reconnaissante, Josée.

Valérie


mardi 24 avril 2018

Merci à toute la super gang des Samaritains. Vous mettez du soleil dans ma journée lorsque je viens faire mon épicerie. Cette tâche qui est habituellement pénible est devenue un beau moment de joie! L’ambiance qui règne aux Samaritains est très l’fun!

Je vous remercie du beau travail que vous accomplissez.

Dans quelques semaines, je vais retourner au travail. J’ai hâte mais je vais m’ennuyer de venir vous voir!

Merci encore!

Valérie.

Le conseil d'administration

Chantal Plouffe

  • Présidente, Fondatrice
    Directrice générale

Jmiai Taoufiq

  • Vice-président
    Exp.: Commerce et gestion

Jean-Luc Paris

  • Secrétaire, conseiller
    Exp.: Maîtrise en droit

Michel Bernard

  • Trésorier, Administrateur, informatique
    Exp. : Programmeur analyste / WEB

Hommages

 

Sylvain Lafranchise
13 août 1967 – 26 janvier 2017

Sylvain, tu nous as quitté trop soudainement, trop rapidement. Nous manquons cruellement ta volonté de maintenir à tout prix les préceptes de la mission de L’Œuvre des Samaritains et ta joie de vivre.
Mais te connaissant, Sylvain nous savons que tu n’as pas abandonné définitivement tes enfants, ta femme et L’Œuvre des Samaritains. Nous, les bénévoles et les membre du conseil d’administration sentons ta présence continuellement au local. Chaque fois que le camion arrive au local, nous nous attendons à te voir entrer et à dispenser ton énergie par des cris d’encouragement. Mais n’ait aucune crainte Sylvain, dans nos cœurs et nos esprits, tu es présent et tu le seras toujours.
Merci Sylvain, pour tou ce que tu as fait et ce que tu ferras dans l’avenir par notre entremise, pour avoir permis que nos démunis et nos oubliés de la société puisse se coucher le soir rassasié.
Repose en paix Sylvain.

 

1950 - 2019

L’Œuvre des Samaritains a perdu sa grande sœur spirituelle Claire Cournoyer.

Cette semaine L’Œuvre des Samaritains a perdu sa grande sœur spirituelle Claire Cournoyer. Voilà deux ans, Sylvain notre fondateur et notre père spirituel nous quittait trop rapidement. Voilà deux êtres qui demeureront irremplaçable pour nous. Claire tu nous as quitter trop rapidement. Ta présence et tes remarques toujours pertinentes dans les séances de conseil ne seront jamais comblées.

Ton humour spécial, lequel allégeait l’atmosphère pendant des séances houleuses, nous manquera cruellement. Ton acharnement proverbial à chercher du financement pour la continuité de la mission de l’œuvre, malgré l’indifférence de nos classes dirigeantes. Ton air triomphant que tu affichais à la suite d’un combat acharné.

Tu laisseras un grand vide dans le cœur de tous les membres du conseils passé et présent. Claire, de la part, du conseil d’administration, des bénévoles et de la clientèle nous te disons « Repose en paix et tu seras éternellement présente dans notre mémoire ».