Titre de la page

[Contenu]

Les raisons de manger des avocats

Le celerie

•  Ses bienfaits


Énergétique, l’avocat est un fruit riche en acides gras et en vitamines qui favorisent votre bien-être.
C’est vrai que l’avocat est riche en gras (en bons gras, toutefois), mais c’est tout de même un aliment très sain qui permet d’ajouter de précieux nutriments et des fibres dans son assiette. Voici pourquoi.
L’avocat est riche en caroténoïdes Qui agit comme antioxydant et contribue à protéger contre certaines maladies de l’Œil. L’avocat procure un sentiment de satiété, peut protéger votre futur bébé, pourrait contribuer à garder votre cœur en santé et peut contribuer à faire baisser votre taux de cholestérol.

•  Comment le choisir.


Si vous dégustez vos avocats le jour-même, assurez-vous simplement que la chair est souple à proximité du pédoncule. La variété Hass a également la particularité d’une peau qui brunit à maturité.

•  Comment le conserver.


Air libre. Privilégiez un endroit frais – mais pas trop froid – (6°C max.) pour conserver vos avocats
Fermes, ils se gardent jusqu’à 5 jours à l’air ambiant. Bien mûrs, vous pourrez les conserver 2 ou 3 jours en les stockant au frais.
Et si vous n’avez consommé que la moitié d’un avocat, pensez à bien conserver le noyau sur l’autre partie et citronnez-la copieusement. Emballez-la ensuite dans du film alimentaire, avant de le stocker au frais, pour ralentir sa maturation et son oxydation.

•  L’avocat est délicieux.


Enfin, dernière raison mais non la moindre: l’avocat constitue une façon saine d’ajouter de la saveur et de la texture à vos plats. Mettez-en dans une salade ou une soupe, servez-le en entrée sous forme de guacamole.


La cerise dans l'alimentation.

• Ses bienfaits


Dés intoxicante, fébrifuge, laxative. Mais c'est surtout l'infusion de queues de cerise qui a conquis les adeptes de médecine douce, un excellent diurétique reconnu depuis des siècles.

• Comment le choisir.


Épiderme brillant, lisse, bien coloré et sans taches. Fruit bien, ferme mais souple, jamais dur.

• Comment le conserver.


Attention! C'est un fruit périssable dont le goût peut tourner rapidement selon le temps qu'il fait. La cerise est fragile, car elle absorbe facilement les odeurs et se déshydrate rapidement, Conserver au réfrigérateur dans un contenant hermétique ou un sac de plastique.

• Bien le préparer.


Laver sous l'eau froide, mais ne jamais laisser tremper. Dénoyauter en pratiquant une incision. Sortir du réfrigérateur une heure avant de consommer.


La prune dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Énergétique, laxative, rafraichissante, stimulante, la prune est un fruit antivieillissement.

•  Bien le choisir.


Peau luisante encore recouverte de sa pruine (comme un frimas). Il s'agit d'un voile de cire naturelle que le fruit produit pour se protéger de la chaleur. Comme beaucoup de fruits à noyau, il faut savoir qu'arrachée de l'arbre la prune ne développe plus de sucre. Immature, même en laissant mûrir sur le comptoir.
Éviter de consommer une prune qui n'a pas atteint sa pleine maturité à moins de rechercher son pouvoir laxatif!

•  Comment le conserver.


Conserver 2 ou 3 jours à température ambiante, ou 1 semaine dans la bas du réfrigérateur mais jamais dans un sac.

•  Bien préparer.


éveiller sa saveur engourdie en le sortant une bonne heure à la température ambiante avant de la déguster. Attendre à la dernière minute pour la couper et la dénoyauter afin d'éviter le brunissement de la pulpe.

•  Peut-on le congeler ?


Accepte la congélation à la condition de la dénoyauter.

Le kaki dans l'alimentation.

Le kaki est le fruit national du Japon. Il est plutôt sucré et possède une texture de mangue et un petit goût vanillé.

•  Ses bienfaits


Sur le plan santé, le kaki est un fruit avec un fort potentiel antioxydant. Sa consommation régulière aiderait à abaisser le taux de mauvais cholestérol.

•  Comment le choisir.


Choisissez-le très mûr, voire blet, car c’est à ce moment qu’il abandonne son âcreté pour une saveur sucrée.

•  Comment le conserver.


Conservez-le pendant quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur lorsqu’il est à point, deux jours au maximum s’il est blet. S’il est encore trop ferme, mettez-le dans une corbeille avec des pommes à température ambiante, pour accélérer son mûrissement.

•  Bien le préparer.


Bien mûr, ce fruit peut se manger nature, à la cuillère ou se croquer comme une pomme.
Le kaki peut être cuit pour en faire de la confiture ou encore en compotée avec du miel et du vinaigre balsamique pour en faire un condiment aigre-doux.


Le melon dans l'alimentation.

Il présente une écorce lisse et ferme et s'offreen deux variétés: le régulier à chaire vert pâle et celui à chaire oranger.

•  Ses bienfaits


Antifatigue, dépuratif, rafraîcissant, le melon permet de stimuler les reins. Il protège l'organisme contre le vieillissement cellulaire. À tout cela s'ajoutent des qualités diurétiques voir laxatives quand il est mangé trop vert. Attention! Ne dégustez pas le melon trop froid, sinon gare aux maux de ventre!

•  Bien le choisir.


Je ne sais pas pourquoi les gens s'acharnent à secouer un melon ou à cogner dessus. Pour savoir si un melon est arriveé à maturité, il siffit de faire une légère pression près du pédoncule. Si la peau est souple, c'est que les melon est bon. Puis il y a l'odeur... Lorsqu'il est à point, on le sent! Il doit toujours être lourd dans la main. Laisser à la température ambiante s'il n'est pas complète maturité.

•  Comment le conserver.


On peut conserver un melon entier dans un endroit frais. Un fois coupé, couvrir la partie non utilisée dans une péllicule plastique et réfrigérer aussitôt. Se conserve 2 à 4 jours.

•  Bien préparer.


Couper en deux. À l'aide d'une cuillère enlever le contenu de la cavité central.


La poire dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


La poire n'est pas reconnue pour ses propriétés médicinales. À cause de sa richesse en fibres, on peut à la rigueur la considérer comme un laxatif doux pour réveiller un intestin paresseux à la condition de la manger crue avec la pelure.

•  Bien le choisir.


Choisir les poires sans défault, ni meurtrissures. Heureusement la poire continuent de mûrir après la cueillett, ce qui nous permet de les acheter à différents stade de maturité selon nos besoins.

•  Comment le conserver.


Garder les poires à la température ambiante, dans un bol ou un panier, la queue en l'aire, bienséparées les une des autres. Elles peuvent se conserver de 4 à 6 jours, jusqu'à ce qu'elles passent du vert au jaune et perdent un peut de leur fermeté. Freiner alors le processus de mûrissement en plaçant les poires au réfrigérateur.
Si la poire est trop verte et que vous voulez la consommer très rapidement, enfermez la dans un sac brun et laissez à la température ambiante jusqu'au lendemain. La poire supporte mal la congélation.

•  Bien préparer.


Pour garder les poires épluchées bien blanche, les frotter au jus de citron ou les conserver dans une solution d'eau citronnée.


La pomme dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Alcalinisant, calmante, cicatrisante, favorise le transit intestinal (riche en fibre), peluche séchée riche en potassium, énergétique, hydratante (contient 86% d'eau). 'Une pomme chaque matin éloigne le médecin'. Elle est excellente pour les dents et les gencives (la consistance de la pomme stimule les gencives et débarrasse les dents des particules d'aliments) et fait baisser le taux de "mauvais" cholestérol.

•  Bien le choisir.


Ferme, sans meurtrissures, non pique, non ridée, la peau brillante (un fruit qui est trop mûr ou pas assez mûr est plus terne.

•  Comment le conserver.


Garder dans un bac à fruit au réfrigérateur ou dans un endroit noir, frais bien aéré. En mettant les pommes dans un sac perforé, on empêche ainsi leur détérioration, leur déshydratation, on ralenti le processus de maturation et on leur conserve tout leur croquant.

•  Peut-on le congeler ?


La pomme doit être fraîche et ferme. Laver peler, retirer le cœur, trancher et déposer tout simplement dans un sac pour congélation. Cuire ou cuisinée, elle se congèle très bien.

•  Bien préparer.


Éplucher à la dernière minute ou citronner au besoin.

Le bluet dans l'alimentation.

• Ses bienfaits.


Antiseptique, désinfectant, minéralisant et ophtalmique (des compresse d'eau de bleuet calment les yeux irrités. Jadis on surnommait le bleuet "casse lunette"). Et c'est parce que le bleuet est bleu qu'il est riche en polyphénols!

• Comment la choisir.


Il doit être ferme, bleuté tirant sur le noir à certains endroits, et d'un bel aspect givré.

• Comment la conserver.


Non lavés, au réfrigérateur pendant quelque jours.On peut les congeler une fois lavée et asséchés pour leur enlever toute trace d'humidité.

• Bien préparer.


Pour éviter la manipulation, passer rapidement les bleuets sous l'eau froide dans leur récipient ajourée.


Le canneberge dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Sanguine, digestive, la canneberge combat les infections urinaires. Les amérindiens l'utilisait déjà pour lutter contre le scorbut.

•  Comment le choisir.


Baie charnue, brillante et ferme.

• Comment le conserver.


Non lavé la canneberge a l'avantage de se conserver jusqu'à 2 mois au réfrigérateur. Elle supporte très bien la congélation sans aucune préparation.

• Bien le préparer.


À cause de sa texture et e son goût aigrelet, il est rare que l'on consomme la canneberge crue, au naturel, mais elle requiert peu de préparation. On peut aussi les faire dégorger dans le sucre toute une nuit avant de les utiliser dans un dessert.

• Bien cuisiner.


Accompagne à merveille la volaille, le gibier. Les viandes rôties. Se marie instinctivement avec l'orange et adore le bleuet et la framboise. Les canneberges séchées peuvent s'utiliser partout où l'on emploie des raisins secs (sauces pour gibiers, pâtisseries, muffins, crumbles, céréales, salades, etc.).


La fraise dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Antirhumatismale, astringente, biliaire (active l'intestin paresseux), dépurative diurétique, laxative et relaxante (pour l'hypertension).

•  Comment le choisir.


Ferme sans trace jaune. Évitez les fraises trop molles.

•  Comment le conserver.


Fragile, elles doivent être consommées rapidement. Garder dans un bac à fruit au réfrigérateur ou dans un endroit frais. Pour une conservation plus longue, les sucrer tout simplement. On peut les congelée à plat dans un sac de plastique

•  Bien préparer.


Pour éviter la manipulation, passer les fraises rapidement sous l'eau froide dans leur récipient ajourée. Ne jamais passer sous l'eau une fois que les fraises sont équeutées. Éviter de les servir trop fraiche, le froid fige leur saveur.


La framboise dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Efficace contre la constipation. Anciennement, on utilisait le jus de framboise pour régulariser le flux menstruel. Avec les mûres, les framboises sont, de tous les petits fruits, les plus riches en fibres. Diminue les risques de cancer.

•  Comment le choisir.


Fruit joufflu, sans meurtrissures relativement ferme et d'un beau rouge sombre homogène. Sachez que les framboises ne mûrissent plus une fois cueillies. Le meilleur moment pour la cueillette reste le matin.

•  Comment le conserver.


Fragiles très périssable. Il est préférable de les réfrigérer 2 ou 3 jours. Les sucrer légèrement pour les conserver un peu plus longtemps. Congeler nature, au sucre ou en purée.

•  Bien préparer.


La framboise supporte mal d'être lavée, car elle se gorge rapidement d'eau et ramollit.


Les mûre dans l'alimentation.

•  Ses bienfaits


Antifatigue (fer 1.5 g), astringente, dépurative, laxative. Grâce à ses micronutriments elle améliore le système cardio-vasculaire et aide à combattre le vieillissement cellulaire (rétinol).Avec les framboises, les mûres sont, de tous les petits fruits, les plus riches en fibres.

•  Bien le choisir.


Fruit joufflu, sans meurtrissures, relativement ferme, pulpeux et brillant. Sélectionner des baies uniformément noires, sans grains rouges acides. Sachez que les mûres ne mûrissent plus une fois cueillies. Les meilleurs moments pour la cueillette reste le matin, elles sont plus sucrées et se conservent mieux.

•  Comment le conserver.


Fragiles, très périssable. Il est préférable de les réfrigérer au plus 2 ou 3 jours sans les tasser. Les sucrer légèrement pour les conserver un peu plus longtemps. Pour congeler les fruits entiers, roulé dans peu de sucre, poser sur un plateau dans le congélateur avant de les ensacher (ainsi, elles garderont leur forme.

•  Bien préparer.


Elle supporte mal d'être lavée, car elle se gorge rapidement d'eau et ramollit. Passer cette dernière sous l'eau froide pour éviter la manipulation.

Le mangoustant dans l'alimentation.

Malgré une chaire épaisse et violacée, le mangoustan cache une savoureuse chair blanche ayant des arômes de pêche, d’ananas, et de framboise.

•  Ses bienfaits


Les études scientifiques ont prouvé que le angoustan contient beaucoup d’antioxydants C’est aussi un aliment hypo calorique ne contenant pas d’acide gras saturée ni de cholestérol. De plus il contient énormément de fibres. Ce fruit contient aussi de la vitamine C et B9. Bénéfique pour la digestion, Diminue la constipation et le cholestérol. À des effets anti-inflammatoires. Peut prévenir les infections virales. Constitue un excellent énergisant.

•  Comment le choisir.


Lorsque l’écorce du fruit est pourpre et le fruit est à maturité donc prêt à être consommé.

•  Comment le conserver.


Dans le réfrigérateur-il pourra être conservé environ 15 jours. Si vous le conservez à la température ambiante nous recommandons qu’il soit consommé dans les 7 jours de son acquisition.

•  Bien préparer.


Ce fruit peut être consommé comme une orange. Les petits noyaux contenus dans le mangoustan sont comestibles. Il peut aussi être consommé sous forme de jus.