[Contenu]

POUR NOUS REJOINDE

Adresse

9413 rue Lajeunesse
Montréal, QC, Canada, H2M 1S5
Une rue au sud du Métro Sauvé.

Téléphone

Téléphone: (514) 388-4095 Télécopieur: (514) 750-9395

Courriel

lds@live.ca

La betterave dans l'alimentation

Image

Tout d’abord peu de gens savent que les feuilles sont aussi comestibles très riche en calcium, en fer et vitamine A et C.

Aussi bonne cuite que crue ou encore en jus.

La Betterave est un aliment remarquable, faible en gras, riche en vitamines et minéraux et chargé en puissants antioxydants.

Les antioxydants qu’elle contient aideraient notre organisme à prévenir de nombreuses maladies.

Ses bienfaits 

En raison de sa forte teneur en sucre, la Betterave est délicieuse crue, cuite ou marinée pour adoucir encore la saveur. Elle est également excellente sous forme de jus.
En raison de sa teneur élevée en fibres, la Betterave aide à prévenir la constipation et favoriser une digestifion sain. Les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires, respiratoires ou de maladies métaboliques, peuvent eux aussi bénéficier de ces effets car la Betterave apportera une meilleure oxygénation.

Comment le choisir 

La betterave crue doit présenter une peau à peine desséchée.
L’écorce de la betterave cuite doit être parfaitement lisse. Aucun signe de dessèchement ne doit être perceptible.

Bien le conserver 

Crue ou cuite, la betterave rouge se conserve, après achat, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Quelques consignes supplémentaires pour garder toute sa saveur.
Avant de la stocker au frais, coupez les fanes de la betterave crue pour ne laisser que 3 cm de tige. Qu’elle soit cuite ou crue, emballez-la dans un sachet en papier ou déposez-la dans une boîte hermétique. Elle peut être consommée dans les 5 jours suivant l’achat.

La carotte dans l'alimentation

Image

Ses bienfaits 

La carotte est décidément un légume de qualité, tant d’un point de vue gustatif que nutritionnel. Ses bienfaits pour la santé sont nombreux, notamment grâce à sa richesse en caroténoïdes (ex. bêta-carotène), de puissants antioxydants. Une consommation régulière d’aliments riches en caroténoïdes (ex. carotte, patate douce, courge d’hiver) serait liée à un risque moindre de souffrir de maladies cardiovasculaires, de certains cancers (ex. poumons, seins) et, de cataracte. Or, pour bénéficier d’un maximum de bienfaits, mangez les carottes crues, mais également cuites.

Comment le choisir 

Voici quelques conseils pour bien choisir vos carottes :
  • La fraîcheur des carottes se reconnaît à leur couleur intense et leur brillance.
  • Lorsqu’elles sont vendues avec leurs fanes (leurs feuilles), celles-ci doivent être bien vertes et vigoureuses.

Comment le conserver 

Les carottes avec fanes peuvent se conserver deux à trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pour conserver plus longtemps vos carottes, coupez les fanes avant de ranger vos légumes au frigo. Autrement, la plante cherche à maintenir la vigueur de ses fanes en pompant des réserves dans la racine qui se dégrade alors plus vite.
• Les carottes en primeur peuvent se conserver huit jours maximums dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Le Daïkon dans l'alimentation

Image

Produit dans quelque ferme du Québec.

Ses bienfaits 

D’après les Japonais, il offre des propriétés thérapeutiques extraordinaires, il serait capable de dissoudre les dépôts de graisse en excès. Il serait également diurétique et aurait comme pouvoir de nettoyer le corps.
Le daïkon est riche en vitamine C. Il contient très peu de calories et de sodium et il est pauvre en fibres.

Comment le choisir 

Choisir un daïkon ferme à la peau lisse.

Comment le conserver 

Garder le daïkon au frigo de trois à quatre jours dans un sac de plastique, sinon il commence à sécher. Il n'est pas nécessaire de l'utiliser en une seule fois, mais si on le conserve plus longtemps, il devra être utilisé cuit plutôt que cru.

Bien préparer. 

Il est souvent servi mariné ou légèrement cuit, mais il est habituellement mangé cru ou frit.




Le navet dans l'alimentation

Image

Ses bienfaits 

Le navet est source de fibres qui vont stimuler le transit intestinal. Riche en eau et faible en lipides, le navet est peu calorique ce qui lui permet d'être consommer dans le cadre d'une perte de poids. Le navet est source de potassium. Stimule la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. Source de magnésium qui participe au développement osseux. Source de vitamine C. La richesse du navet en antioxydants permet de prévenir certains cancers, de protéger l'organisme contre le stress oxydatif et les signes du vieillissement.

Comment le choisir 

Pour bien choisir un navet, il faut que sa peau soit bien blanche sans meurtrissure ni tâche.

Comment le conserver 

Fraîchement coupées, les feuilles se conservent quelques jours au réfrigérateur. Les apprêter le plus rapidement possible après l'achat, car elles ont tendance à flétrir. Les racines se conservent très longtemps au caveau ou au réfrigérateur. En Europe, on fait de la choucroute avec les racines tranchées. On peut aussi « choucrouter » les feuilles.

Bien préparer. 

Rutabaga et navet se préparent comme les pommes de terre : en purée, frites, en croustilles, au four, rôtis, sautés, etc. Servir des purées de divers légumes-racines mélangés, en les assaisonnant d'un peu de muscade et de persil haché.

La pomme de terre dans l'alimentation

Image

Ses bienfaits 

La pomme de terre renferme des acides phénoliques (acide chlorogénique), des flavonoïdes (catéchines), ainsi que de la vitamine C. Ces composés antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres.
La pomme de terre est une intéressante source de fibres. En plus de prévenir la constipation et de diminuer le risque de cancer du côlon, une alimentation riche en fibres peut contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires, ainsi qu’au contrôle du diabète de type 2 et de l’appétit, aurait la capacité d’inhiber la croissance de cellules cancéreuses. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Comment le choisir 

Achetez de préférence des variétés à chair jaune, rouge ou bleue, qui sont plus riches en nutriments que la pomme de terre blanche. Recherchez les variétés à petits tubercules allongés.

Comment le conserver 

Gardez les pommes de terre à l’obscurité, au frais et au sec. Évitez le réfrigérateur, les températures froides ayant pour effet de transformer l'amidon en sucre, un trait peu désirable en cuisine.

Bien préparer. 

Au four, en robe des champs, farcie de crème sure et de ciboulette hachée. Ou à la hongroise, farcie d'une sauce au yogourt, bouillon de poulet, paprika, sel et poivre.
Frito-folies. Découpées en bâtonnets de diverses grosseurs, rôtissez-les au four après les avoir badigeonnées d'un peu d'huile d'olive et d’épices.
Râpez-les crues et façonnez des galettes que vous ferez cuire comme des crêpes dans de l'huile d'olive ou du beurre.
En purée, avec du beurre, du lait ou de la crème, le zeste d'un citron, de l'ail et du persil. Ou avec des échalotes et un fromage crémeux aux herbes. N’hésitez pas à lui adjoindre d'autres légumes pilés : carotte, navet, céleri-rave...

Le radis dans l'alimentation

Image

Le radis rose, raphanus sativus, est une petite plante annuelle de 15 cm de haut, qui produit des racines renflées au goût tonique. De la famille des Brassicacées (Crucifères).

Ses bienfaits 

Apéritive, analgésique. Elle contient du lactucarium dont les effets sont semblables à ceux de l'opium. Grâce à ses propriétés calmantes, elle est indiquée en cas d'insomnie, de spasmes viscéraux et de palpitations.

Comment le choisir 

Regardez le feuillage, il doit être bien vert et montrer des signes de vitalité. Les couleurs de la racine doivent être bien vives, la peau, brillante, sans taches. Au toucher, le radis doit être ferme : pincez quelques racines sur une botte.

Comment le conserver 

Pas de question à se poser sur ce point : le radis se mange le jour même. On n’en a jamais trop et on en trouve toute l’année. Achetez, préparez, croquez… c’est tout ! Le radis noir ramollit au bout de deux jours. Si vous pensez ne pas pouvoir le finir rapidement, intégrez-le à une soupe et faites une sauce que vous ressortirez en apéritif ou pour relever un plat.