2009

En 2009, la conjoncture économique n'aidant pas, l’œuvre des Samaritains a quand même répondu aux bénéficiaires grandissants de personne affectées par le chômage, la hausse des prix en denrées alimentaires et incapables de rejoindre les deux bouts. Donc, 2009 démontra une croissance des besoins des bénéficiaires causée par cette situation. l'organisme a dû augmenter le nombre des ses journées de distribution 2 à 3 jours semaines. Un malheur frappe l'organisme : une perte importante de produits non périssables suite à un refoulement d'égout. Depuis sa nouvelle relocalisation,
L’Œuvre des Samaritains constate que la clientèle de ce secteur est très démunie et plus touchée financièrement