[Contenu]

L'historiques de L’Œuvre des Samaritains


2002-2004

L’Œuvre des Samaritains a débuté le 13 décembre 2002. Après plusieurs épreuves majeures, Sylvain et Chantal ainsi que leurs 7 enfants ont voulu aider ceux qui sont dans le besoin comme eux-mêmes ont été aidés. Ils ont transformé le sous-sol de leur maison, située à Longueuil, en véritable cuisine et ils ont ainsi alimenté des milliers de personnes pendant près de 3 ans.

Ils ont également nourri les itinérants en stationnant leur camionnette au parc Émilie Gamelin, coin Ste-Catherine Berri. Trois fois par semaine, la famille leur a offert des repas chauds.


Des restrictions de la Ville de Montréal les ont empêchés de continuer à nourrir les gens dans la rue avec leur petite camionnette. En avril 2005, grâce à un don, l'organisme fait l'acquisition d'un autre véhicule afin de mieux continuer ses activités. Grâce à la participation du public durant la saison froide nous pouvions leur apporter des vêtements et des couvertures.

Au printemps 2005, la famille éprouve le besoin de retrouver son identité familiale, mais désire ardemment poursuivre L’Œuvre qui lui tient à cœur. Une rencontre avec un résident montréalais ayant le même désir d’aider vient combler à nouveau la famille. Ensemble, ils trouvent un local bien adapté aux besoins spécifiques. Le 7 mai 2005, L’Œuvre des Samaritains inaugure son nouvel emplacement au 10 214 Lajeunesse, dans le quartier Ahuntsic.

2005


2006

En 2006, le Centre de distribution prenant plus d'ampleur et les fonds manquant, nous avons dû cesser, pour un temps, de nourrir les gens de la rue. C'est avec tristesse que nous avons dû interrompe les liens que nous avions créés durant ces quatre années, à voir grandir des hommes et des femmes, parmi les plus défavorisés qui reprenaient goût à la vie.


Grâce à une subvention conjointe de la ville de Montréal et du ministère de l'Emploi et de la Solidarité social (Ville MESS), nous avons débuté des ateliers de cuisine en juin 2007. Le projet, d'une durée de 6 mois , a débuté avec des cours très simples. Avec une clientèle multiculturelle, d'autres types de cuisine se sont ajoutés : mexicaine, créole, marocaine, asiatique...

Cette nouvelle clientèle nous à permis de faire connaitre la cuisine québécoise du temps des fêtes même la tourtière du Bas du Fleuve ! Faire connaître nos produits du Québec ...En offrant des ateliers de cuisine, l'organisme fait connaître nos produits et nos recettes du Québec aux nouveaux arrivants. "Épargner tout en cuisinant ! " est devenu notre slogan pour ce projet de cuisine communautaire offert à ces derniers.  

2007


2008

En 2008 L’Œuvre des Samaritains a surmonté plusieurs grand défis. Entre autres, l'organisme devait trouver un nouvel emplacement au meilleur coût possible. Le centre de distribution se devait d'être accessible aux familles bénéficiaires. Les locaux doivaient avoir une assez grande superficie pour accommoder l'inventaire des denrées et permettre aussi de recevoir les bénéficiaires.

Il va sans dire que le déménagement au 9413 Lajeunesse a paralysé les activités de distribution pendant plusieurs semaines. L'organisme a dû bien coordonner cet événement afin d'en minimiser l'impact. Malgré l'espace restreint et tous les efforts déployés,

L’Œuvre des Samaritains a dû faire face à des situations inattendues, à des rénovations surprises et coûteuses. En même temps, vu la baisse d'achalandage dû à la relocalisation, l'organisme a subi aussi une baisse de dons.


En 2009, la conjoncture économique n'aidant pas, l’œuvre des Samaritains a quand même répondu aux bénéficiaires grandissants de personne affectées par le chômage, la hausse des prix en denrées alimentaires et incapables de rejoindre les deux bouts.

Donc, 2009 démontra une croissance des besoins des bénéficiaires causée par cette situation. l'organisme a dû augmenter le nombr des ses journées de distribution 2 à 3 jours semaines.

Un malheur frappe l'organisme : une perte importante de produits non périssables suite à un refoulement d'égout. Depuis sa nouvelle relocalisation,
L’Œuvre des Samaritains constate que la clientèle de ce secteur est très démunie et plus touchée financièrement

2009


2010

En 2010, L'organisme a désiré augmenter les connaissances et les compétences culinaires des personnes tout en faisant la promotion d'une saine alimentation. Des aliments frais comme le broccoli, le chou-fleur et le céleri sont régulièrement offerts, alors qu'ils sont souvent méconnus comme aliments chez les communautés maghrébines et latino-américaines, par exemple.

Alors que la Direction de la santé publique de Montréal favorise depuis près de deux ans la consommation de fruits et légumes frais chez les Montréalais pour améliorer leur santé [Cadre de référence en sécurité alimentaire, DSP de Montréal, 2008], les bénévoles de L’Œuvre des Samaritains observent des participants à faible revenu se priver de consommer ces légumes simplement parce qu'ils manquent d'information accessible et fiable pour le faire.


En 2011, Projet ville MESS "Table ronde".Un autre coup dur pour l'organisme, la présidente a été gravement malade, elle a dû s’absenter pendant 3 mois.. Le projet se décline en 3 volets :

1. Les fiches-thématiques: Des fiches-thématiques sur des aliments d'ici qui sont méconnus des participants ont été élaborées et distribuées. Outre leur objectif éducatif les fiches ont servi de "cartes d'invitation" aux ateliers de cuisine. Elles ont été un bon outils de promotion et pourront continuer à être utilisées.
2. Les ateliers de cuisine: Un atelier de cuisine par mois a été organisé portant chaque fois sur des aliments d'ici, ex. le broccoli, le poivron, etc. Ces ateliers se sont déroulés en petits groupes (4-5 personnes) afin de faciliter la création de liens entre les participants.
3. Les mercredis-conférence, Ils ont été l'occasion pour les participants d'augmenter leur connaissance sur les ressources du quartier. Ils ont pu ainsi obtenir des informations pertinentes pouvant améliorer leur condition de vie. Ex.: la procédure à suivre pour obtenir un logement social.

2011


2012

En 2012, Projet Ville-MESS "La table ronde" et "La boîte à lunch". Le projet consistais à offrir un atelier de préparation de repas et e boîte à lunch deux fois par semaine. L'atelier avait une durée de trois semaines (6 heures). Chaque groupe était composé de 10 à 13 personnes. L'activité se divise en deux volets. Une recette était préparée à partir d’aliments sains et abordables. Chaque participant repartait avec un repas selon le nombre de personnes à nourrir. L'animatrice donnait de l'information sur les thèmes suivants:

  • La saine alimentation.
  • Les propriétés des produits alimentaires présentés et leurs usages variés.
  • La compréhension des notesconcernant les produitd sur les emballages.
  • L'hygiène et salubrité dans la cuisine est de mise, les participants dans la préparation de la recette. l'animatrice invita les participants à échanger sur les habitudes alimentaires.

Le deuxième volet portait sur la préparation de la boite à lunch. L'animatrice abordait les thèmes suivants: l'entretien, la conservation et la contamination des aliments. L'animatrice présentait les différentes idées de menus. Les participants pouvaient préparer un contenu de boite à lunch qu'ils rapportaient à la maison... De plus, des activités d'information et de dégustation avaient lieu auprès des élèves de 3ième et de 4ième année de l'école Christ Roi en collaboration avec l'infirmière de l’école... Les parents de l'école étaient informés de la programmation des ateliers de cuisine et de boite à lunch pour les inviter à s'inscrire.


Statistiques des dernières années.

. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Centre de distribution

  • Au cours de l’année 2013-2014, c’est 14 861 visites y compris environ 1 582 cas en situation d’urgence qui ont pu s’approvisionner à l’organisme.
  • C’est 2083 familles qui ont adhéré a l’organisme ainsi cela a permis à 3279 adultes et à 2493 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire soit 5772 personnes de tous les âges.

Le profil de la clientèle

  • Les personnes seules représentent 15% de la clientèle.
  • Près de 60% des participants sont membres des communautés culturelles. Ce chiffre est en hausse depuis l’année dernière.
  • On note une hausse des participants qui ont des revenus d’emploi ainsi qu’une augmentation des étudiants.
  • Épicerie de Noël : Le bilan du service d’épicerie de Noël 2013 est plus de 338 familles desservies.

2013-2014


2014-2015

Statistiques des dernières années.

. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Une diminution des familles par rapport à l’exercice 2013/2014 de plus de 15% due à plusieurs facteurs: o Les travaux d’aqueduc effectué sur la rue Lajeunesse du mois de mai 2014 au mois de novembre 2014. o Les interruptions de courant par hydro Québec vue notre insuffisance de fond pour payer notre compte d’électricité.


Centre de distribution

a) Au cours de l’année 2014-2015, 1279 cas de situation d’urgence et 10 081 visites, ayant pu s’approvisionner à l’organisme.
b) 2083 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2131 adultes et à 1106 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3237 personnes de tous les âges.

Statistiques des dernières années.

. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
Une augmentation par rapport à l’exercice 2014/2015 de plus de 15% des épiceries distribuées.

Centre de distribution

a) Au cours de l’année, 1942 cas de situation d’urgence et 12932 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 14874 visites de nos membres et non membres
b) 2083 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2131 adultes et à 1106 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3237 personnes de tous les âges.

2015-2016


2016-2017

Statistiques des dernières années.

. 2016-2017 - 12 932 visites
. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.

Centre de distribution

a) Au cours de l’année, 2042 cas de situation d’urgence et 10890 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 12932 visites de nos membres et non membres.
b) 2044 familles ont adhéré à l’organisme et cela a permis à 2047 adultes et à 1337 enfants de bénéficier de l’aide alimentaire, soit 3384 personnes de tous les âges.

Statistiques des dernières années.

. 2017-2018 - 12 240 visites
. 2016-2017 - 12 932 visites
. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.
. 2011 - 700 familles
. 2010 - 600 familles
. 2009 - 550 familles
. 2008 - 607 familles
. 2007 - 806 familles
. 2006 - 872 familles
. 2005 - 420 familles (à l’ouverture, 20 familles).

Centre de distribution

Au cours de l’année, 3251 cas de situation d’urgence et 8989 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 12240 visites de nos membres et non membres.

2017-2018


2018-2019

Statistiques des dernières années.

. 2018-2019 - 12 611 visites
. 2017-2018 - 12 240 visites
. 2016-2017 - 12 932 visites
. 2015-2016 - 14 874 visites
. 2014-2015 - 12 534 visites
. 2013-2014 - 14 861 visites soit 2083 familles.
. 2012-2013 - 11 998 visites.

Centre de distribution

a) Au cours de l’année, 1580 cas de situation d’urgence et 11031 visites pour une épicerie, ont pu s’approvisionner à l’organisme, donc au total nous avons reçu 12611 visites de nos membres et non membres.